Génocide des chrétiens d’Orient : où sont passés les défenseurs des droits de l’homme?


Il y a 6 ans, Jean d’Ormesson s’indignait des massacres des chrétiens d’Orient perpétrés par Daech, qu’il qualifiait de Génocide. Dans le Figaro du 26 février 2015, Maxime Tandonnet approuvait cette prise de position et s’indignait du refus d’agir de la communauté internationale. Dhimmi Watch publie cet article en février 2021, rien n’a changé hélas. Les dhimmis vivent dans la précarité permanente : un jour ils sont associés à la vie politique de leur pays ; un autre jour, ils n’ont plus que la fuite. Lire la suite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s