Le Pakistan annule les condamnations à mort d’un couple de chrétiens accusés de soi-disant « blasphème »


Sept ans que Shagufta Kausar et son mari Shafqat Emmanuel croupissaient dans le couloir de la mort, accusés d’avoir soi-disant envoyé un SMS insultant Mahomet. Ce couple chrétien de la ville pakistanaise de Gojra vient d’être acquitté par la Haute Cour de Lahore le 3 juin. Leur avocat, Saif ul Malook, qui avait également défendu Asia Bibi, a déclaré à la BBC que les preuves utilisées pour condamner le couple étaient erronées : ils sont analphabètes et ne seraient pas capables d’écrire de SMS. En avril dernier, Emmanuel Maurel, député européen, déclarait au Parlement que « cette sentence aberrante, effroyable et évidemment anachronique ne peut que choquer ceux qui, ici en Europe ou dans le monde, se veulent les héritiers des Lumières, c’est-à-dire partisans du libre exercice de la raison critique, partisans de la liberté religieuse et opposants à la peine de mort. » Pourtant, à notre connaissance, en date du 4 juin, à part Ouest France [3], la grande presse française ne semble pas intéressée à cet acquittement.[1] Ce couple est pourtant emblématique de la situation des dhimmis chrétiens, cette minorité opprimée et vivant une situation d’apartheid au Pakistan. Voici une traduction libre de l’article de BBC info.[2]


Le blasphème est passible de mort au Pakistan, et bien que personne n'ait jamais été exécuté officiellement pour cela, des dizaines de personnes ont été assassinées par des foules enragées après avoir été « accusés » ou simlement soupçonnées.
"Je suis très heureux que nous ayons pu obtenir la libération de ce couple qui fait partie des personnes les plus démunies de notre société", a déclaré M. Malook à l'agence de presse AFP.
Il a déclaré qu'il s'attendait à ce que le couple soit libéré la semaine prochaine après la publication des ordonnances du tribunal.
Les groupes de défense des droits de l'homme ont salué la décision.
« La décision d'aujourd'hui met fin au calvaire de sept ans d'un couple qui n'aurait pas dû être condamné ni condamné à mort », a déclaré la directrice adjointe d'Amnesty International pour l'Asie du Sud, Dinushika Dissanayake, dans un communiqué.

De quoi le couple était-il accusé ?

Le couple marié a été reconnu coupable en 2014 d’avoir envoyé à un imam local des SMS blasphématoires insultant le prophète à partir d’un numéro de téléphone enregistré au nom de Mme Kausar. Son frère a déclaré à la BBC l’année dernière que le couple était innocent, et il doutait qu’ils soient suffisamment alphabétisés pour avoir même écrit les messages abusifs.

Mme Kausar a travaillé comme gardienne dans une école chrétienne, tandis que son mari est partiellement paralysé.

Des groupes de défense des droits humains affirment que les allégations de blasphème sont fréquemment utilisées pour régler des comptes personnels ou cibler des minorités religieuses.

En avril 2021, le Parlement européen a adopté une motion condamnant le Pakistan pour ne pas avoir protégé les minorités religieuses, en se concentrant sur le cas de Mme Kausar et de M. Emmanuel.

Les condamnations pour blasphème sont souvent annulées en appel au Pakistan. L’année dernière, Asia Bibi a quitté le pays après plus d’une décennie de prison, après avoir été acquittée par la Cour suprême. Le verdict a conduit à de violentes protestations de groupes religieux extrémistes.

Le couple vivait à Gojra, à l’ouest de Lahore. A l’été 2009 des musulmans « en colère » avaient attaqué un quartier chrétien, y avaient incendié 77 maisons, tuant au moins sept personnes, après de simples rumeurs de profanation d’un exemplaire du Coran.

[1] Parlement européen, 29 avril 2021 : https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/CRE-9-2021-04-29-ITM-009-03_FR.html

[2] BBC News, 3 juin 2021: Pakistan overturns Christian couple’s blasphemy death sentences https://www.bbc.com/news/world-asia-57347604

[3] Ouest France, 4 juin 2021, Pakistan. Le couple de chrétiens condamné à mort pour blasphème acquitté en appel, https://www.ouest-france.fr/monde/pakistan/pakistan-le-couple-de-chretiens-condamne-a-mort-pour-blaspheme-acquitte-en-appel-0b587ba4-c47f-11eb-8b8e-03302949cc5a

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s