« Il fallait que la vérité soit dite » : calomniée par des étudiants, Nadia Geerts est blanchie


Agrégée en philosophie, essayiste et chroniqueuse à « Marianne », Nadia Geerts a été agressée et harcelée par le Conseil Étudiant de la Haute École Bruxelles-Brabant (HE2B), où elle enseigne. Le motif : elle avait osé déclarer son émotion après l’assassinat de Samuel Paty. Réhabilitée par son établissement, elle témoigne. Mais la mollesse de son administration à la défendre a laissé des traces.

Lire la suite dans Marianne du 2 juin 2021.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s