Site icon Dhimmi Watch

Manifestation antijuive à Berlin (avril 2022)

La photo ci-dessus est représentative de l’idéologie raciste islamiste : un Arabe palestinien vaut mille fois plus qu’un Juif ! Cela montre l’amalgame qui est fait entre un Juif dhimmi et un Israélien. Cela illustre aussi une des raisons du conflit israélo-arabe : « les Israéliens ne sont que des dhimmis, il est impensable qu’ils se libèrent d’une colonisation islamique, on ne négocie pas avec des dhimmis, on les fait plier par le terrorisme ou par des pressions internationales. » Cette photo a été prise dans une manifestation du 7 octobre 2000, Place de la République à Paris.

Le même genre de manifestation a eu lieu ce weekend en Allemagne, le 23 avril 2022. En 20 ans, les slogans sont devenus plus explicites et le racisme s’exprime de plus en plus. L’article ci-dessous est une traduction libre par Dhimmi Watch des liens cités en notes de fin d’article.

En effet, Bild am Sonntag[1], l’édition dominicale de Bild, le journal européen le plus vendu, s’est indigné, dans cet article des manifestations antijuives en Allemagne, le 23 avril et a déclaré que la haine des Juifs exprimée par les musulmans radicaux est « une honte pour l’Allemagne ».[2]

L’éditorial, écrit par le rédacteur en chef Johannes Boje, faisait suite à ce que le journal a décrit comme « une agitation antisémite agressive contre les personnes de confession juive – en plein centre de l’Allemagne » samedi 23 avril. Selon l’article du 24 avril, quelque 600 personnes ont défilé à travers Kreuzberg et Neukölln (des quartiers de Berlin), avec des drapeaux palestiniens, niant ouvertement le droit à l’existence d’Israël, criant de manière agressive, « Israël tueur d’enfants » (des manifestants brandissaient une poupée maculée de rouge) et attaquant des journalistes.

Une vidéo (voir le lien en note 1) montre le journaliste de Bild entouré d’une centaine de personnes, “insulté de manière antisémite comme « sale Juif » et frappé à coups de pieds”. La police de Berlin a dû le protéger et l’escorter hors de la manifestation.

Des insultes comme ‘Dreckjuden’ (sales juifs) ont résonné dans les rues allemandes, criées par des centaines de personnes, des musulmans qui ont immigré en Allemagne, parfois avec leur famille. “En plein Berlin, au milieu de l’Allemagne, commençait l’éditorial. C’est une honte pour notre pays ! N’avons-nous pas tous juré : « Plus jamais ça ?” De larges pans de la gauche n’ont pas voulu imaginer que les migrants et leurs enfants pouvaient haïr des gens par racisme. Ils les considéraient constamment et a priori comme de bonnes personnes. Et ceux qui ont des pensées aussi éloignées de la réalité sont aujourd’hui en politique – et souvent aussi dans l’actualité. »

« Malheureusement, c’est l’inverse qui se passe : les Juifs quittent l’Allemagne depuis longtemps. L’État et certains médias autorisent ce qui n’aurait jamais dû être autorisé. « Plus jamais ça », ce n’est rien d’autre qu’un joli mensonge pour un discours bon marché du dimanche. »

« La ministre de l’Intérieur allemande, Nancy Faeser a tweeté : « Il n’y a pas de place pour l’antisémitisme dans notre société ». C’est tout simplement faux. Il y a encore et toujours de la place pour ce racisme dans les rues de notre pays. Faeser a omis de citer ceux qui sont aujourd’hui les racistes : il ne faut sans doute pas remettre en cause sa vision du monde… »

Tagesschau, la principale émission d’informations d’Allemagne, diffusée quotidiennement sur la première chaîne, est également silencieuse à ce sujet. Lorsque de jeunes musulmans ont recouvert des quartiers suédois de décombres et de cendres il y a quelques jours (après que des extrémistes de droite les aient provoqués), de nombreux reportages en Allemagne ont eu tendance à occulter les auteurs de ces faits, à déformer la situation.

Et certaines personnes en Allemagne se réjouissent secrètement de la nouvelle haine contre les Juifs : certains à gauche détestent Israël, comme de nombreux extrémistes de droite. « C’est ainsi que les nouveaux antijuifs se sentent à l’aise et en sécurité en Allemagne. Ce pays est leur pays, Neukölln et les autres quartiers leur appartiennent. Des clans y contrôlent les rues depuis leurs SUV Classe S et BMW. Là-bas, ce n’est pas la police qui décide si une manifestation doit ou non prendre fin, ce sont les clans. Se promener dans ces quartiers avec une kippa ? Ce serait inimaginable ! »

L’auteur poursuit : « Dans le même temps, les musulmans déchaînés qui détestent les Juifs devraient être traités comme leurs méprisables amis nazis et les extrémistes de droite : ils doivent être ostracisés, méprisés, sous la surveillance constante de la police et des services secrets…. Et aussi menacés : Quiconque participe à des manifestations antijuives ne doit pas pouvoir devenir allemand ; si vous détestez les Juifs, vous devez quitter ce pays, vous ne venez pas ici. »

« Tous les gens honnêtes en Allemagne en seraient heureux, notamment les très nombreux musulmans qui vivent raisonnablement, avec diligence et dans le respect de la loi en Allemagne et qui ne comprennent pas pourquoi l’État ne prend pas les mesures appropriées contre les criminels. La police de Berlin a annoncé dimanche matin qu’il y avait eu des arrestations lors de la manifestation, mais n’a pas encore donné de détails sur les infractions ».

Elio Adler, président de « Values-Initiative – Jewish-German Positions », a condamné les émeutes : « Nous avons vu et subi des violences, non seulement exprimées en mots, mais aussi en violence physique contre les journalistes et les contre-manifestants », dit-il à BILD. Il poursuit en disant : « Ce que nous avons entendu, ce se sont pas des opinions dignes d’être exprimées dans ces manifs, mais de l’antisémitisme pur et de la haine d’Israël. » La police a été appelée à prévenir de tels actes et à mettre en place un dispositif répressif à de tels actes.


[1] https://www.bild.de/news/inland/news-inland/antisemitische-demo-in-berlin-wieder-offener-judenhass-auf-deutschlands-strassen-79861108.bild.html

[2] https://www.jewishpress.com/news/israel/germanys-largest-newspaper-jew-hating-muslims-should-be-treated-like-nazis/2022/04/24/

Quitter la version mobile