Site icon Dhimmi Watch

Qui avait entendu parler des Yezidis ? (R Rossin)

Qui connaissait les Yézidis avant 2014, avant les massacres et les asservissements étalés dans la presse ? avant la terrible et dévastatrice avancée de « l’Etat Islamique ».

Il s’agit d’une population proche voire apparentée aux Kurdes, ils en partagent l’espace géographique centré sur l’antique Adiabène, un royaume qui fut éphémèrement juif au premier siècle de l’ère chrétienne. Leur religion est un monothéisme à peu près aussi secret et endogamique que celui des de Druzes.  Et cela devint la source de leurs malheurs : pour les Musulmans, ils sont considérés apostats et adorateurs du diable ! Cette accusation est meurtrière. Leur situation vis-à-vis de l’Islam dépasse ainsi même celle de la dhimmitude en horreur : ils sont fondamentalement voués à l’asservissement et à la mort. Les persécutions perdurèrent dans l’empire ottoman. A noter que cette accusation stupide de satanisme fut reprise, un temps, en Europe, au tournant du XXème siècle mais sans conséquence.

Les consciences occidentales se sont réveillées lorsque les épouvantables exactions de Daesh contre les Chrétiens et surtout les Yézidis furent révélées. Il faut rendre hommage à tous ceux qui se sont levés avec courage et générosité quasi immédiatement. Hommage à l’extraordinaire Canadien Steve Maman qui dédie sa fortune au rachat des esclaves aux mains des hommes de « l’Etat Islamique », respect au courage des photographes de guerre et à tant d’autres, anonymes. Hommage, bien sûr, à l’incroyable Père Patrick Desbois.

J’avais rencontré Patrick Desbois il y a bien des décennies lors de la remise à une école du prix Corin où il accompagnait Richard Prasquier. Sa foi et son humanisme l’ont en permanence porté au-devant de damnés de la terre. Nous partageons le goût, si j’ose dire, pour la reconnaissance de l’altérité et la passion pour la transmission. Nous devons à Patrick Desbois la mise en lumière et le décryptage de la shoah par balles, notamment en Ukraine. Ces dernières années, il est présent aussi pour les Yézidis. Écoutons son témoignage et ses analyses.

On s’étonne, devant l’ampleur et l’horreur de leurs crimes, que les miliciens de l’État Islamique osent encore se revendiquer d’une religion. En 2014, ils ont mené un génocide contre les Yézidis en Irak, dont la cruauté dépasse l’entendement. Femmes vendues et revendues de nombreuses fois comme esclaves sexuelles, enfants dressés à haïr leurs propres parents et à tuer, hommes massacrés … Dhimmi Watch, le 23 juin 2022, a donné la parole à des témoins.

La photo d’illustration est de WIKIMEDIA COMMONS: Defend International and its supporters provided humanitarian aid to Yazidi refugees in Kurdistan region, Iraq. Thanks to our donors!

Quitter la version mobile