Dhimmi Watch

Non classé

Assemblée Générale de Dhimmi Watch, 10 janvier 2023

Déc 19, 2022

Assemblée Générale de Dhimmi Watch, 10 janvier 2023

Chères amies, chers amis

Dhimmi Watch a tenu son Assemblée Générale ordinaire le 10 janvier 2023. Vue la dispersion de nos adhérents sur plusieurs pays, elle s’est tenue par vidéo.

Las adhérents, à jour de leur adhésion 2023 ont examiné les CV de 10 candidats, pour 9 postes au maximum dans le Bureau.L’AG s’est tenue par zoom.

Le logo illustrant cet article a été réalisé pour nous par notre ami William Lippe, qui nous a quittés récemment.

A l’issue de la réunion, Bat YeOr, présidente du Comité d’Honneur a fait la présentation suivante :

Présentation de Bat Ye’or

Chers amis de Dhimmi Watch, je voudrais d’abord vous remercier pour tout votre travail consacré à diffuser une information qui est taboue et qui me semble très importante pour la paix et pour la sauvegarde de nos droits et de nos libertés.

Mon exposé sera centré sur trois points majeurs :

1.résumer rapidement les caractéristiques les plus essentielles de la dhimmitude,

2.exposer sa prégnance aujourd’hui

3.expliquer comment cet outil de guerre et de haine peut nous conduire à la paix. 

La dhimmitude, comme vous le savez, représente un système qui est  tout-à-la fois théologique, juridique, social et politique. La dhimmitude  est la conséquence du jihad. Le jihad vise à imposer la charia, la loi d’Allah à toute l’humanité. Ceux qui s’y opposent sont les mécréants, regroupés tous quelles que soient leur religion ou leur nationalité dans une seule catégorie : la Mécréance qui représente le Mal en s’opposant à la loi d’Allah. Le jihad a pour but de remplacer les lois de la mécréance par celles de la charia et d’imposer la dhimmitude à certaines catégories de mécréants vaincus.

Le jihad s’est répandu sur trois continents : Afrique, Asie, Europe. La dhimmitude ne fut pas imposée aux juifs et aux chrétiens exclusivement. Elle fut aussi imposée à d’autres peuples vaincus par le jihad, Zoroastriens, Bouddhistes, hindous selon les aléas des guerres et des traités de soumission.Mais ce qu’il y a d’unique dans la condition dhimmie des juifs et des chrétiens, c’est que les lois sont identiques pour les deux religions.

Les lois de la dhimmitude imposées aux juifs et aux chrétiens ne furent pas inventées suis generis par les juristes musulmans au 7e siècle. La plupart furent des adaptations islamiques des discriminations légales imposées aux Juifs inscrites dans les recueils de droit byzantin des Ve et VIe siècles. J’ai examiné dans Islam & Dhimmitude : Where Civilizations Collide (2002), ces lois chrétiennes et les ai comparées à leur adaptation islamique dans la charia. J’ai trouvé ces dernières plus sévères que les originaux chrétiens. On peut donc dire que le domaine de la dhimmitude rassemble l’antijudaïsme religieux chrétien des premiers siècles de la Chrétienté, et les sentiments anti-juifs et anti-chrétiens de l’oumma dans le contexte global de la Mécréance. C’est donc un domaine explosif et l’on comprend que beaucoup se refusent à s’y aventurer.

Passons au second point : la prégnance actuelle de la dhimmitude dans les pays occidentaux. On peut tout d’abord évoquer le wokisme qui est à mon avis un jihad masqué. Mais aussi la censure sur des sujets historiques, la loi contre le blasphème appliquée à ceux qui ose critiquer l’islam, la soumission des gouvernements des pays de l’Union européenne dans le contexte d’une immigration de masse, leur silence sur l’effroyable guerre contre les Arméniens et sur les persécutions des chrétiens par des mouvements jihadistes dans les pays africains, l’adhésion de certains aux principes de la dhimmitude concernant Israël : modifications des noms géographiques, Judée et Samarie qui sont remplacés par Cisjordanie depuis les années 1970s, Esplanade du Temple est devenue Esplanade des Mosquées, les Israéliens dans leurs terres historiques sont appelés colons. Bref effacement de l’histoire du peuple d’Israël par la dhimmitude. Pourtant la Chrétienté qui a fait sienne l’histoire du peuple d’Israël et a adopté la Bible hébraïque sait bien que Jésus n’a pas marché sur l’Esplanade des Mosquées.

Je passe maintenant au 3 point qui est essentiel. Comment faire la paix ? En travaillant ensemble musulmans, juifs, chrétiens, hindous et autres pour défricher le terrain de la dhimmitude et en faire une voie vers la paix. La réconciliation judéo-chrétienne entreprise au XXe après la Shoah réclamée par beaucoup de chrétiens et de Juifs peut nous servir d’exemple.     

Vous pouvez régler votre adhésion par Paypal.

Si vous préférez un virement interbancaire, demandez notre RIB en répondant à ce mail.