Au 21ème siècle, des Chrétiens syriens obligés de se soumettre à la dhimmitude


Articles de Elhanan Miller (Times of Israel, 27 février 2014) et de Jérémy André (La Vie, 20 avril 2019), mis en ligne le 1er janvier 2021

2014 : L’État Islamique prend le contrôle de Raqqa (près de 200.000 habitants). Les quelques centaines de familles chrétiennes sont contraintes de signer un contrat de dhimmitude, par lequel ils acceptent d’être rançonnés, humiliés et persécutés. En échange, Daesh offre aux Chrétiens sa « protection », au sens mafieux du terme : Daesh accepte qu’ils ne se convertissent pas à l’islam et veut bien ne pas les tuer.

2019 : 5 ans plus tard, Joseph, le dernier Chrétien de Raqqa, raconte sa désillusion. La fameuse « protection » n’a pas été bien efficace pour les Chrétiens de Raqqa.

Les Européens qui ont fait le djihad avec l’État islamique reviennent en Europe imprégnés de l’idée que les Chrétiens seraient des êtres inférieurs, que l’on doit soumettre ou assassiner. Pour ces djihadistes, il serait légitime de tuer des mécréants et des dhimmis. Cet état d’esprit facilite le passage à l’acte par le terrorisme qui frappe aujourd’hui les pays européens.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s