Charte


Nous avons, rivés au cœur, les droits humains.

Aujourd’hui encore, des millions d’êtres humains sont persécutés et massacrés parce que, à cause de leur croyance, de leur foi ou de leur non-croyance, ils sont considérés comme des dhimmis.

Aujourd’hui encore, ces peuples sont victimes de discriminations, de harcèlement, d’humiliation, d’esclavage, de massacres de masse et de génocides. Aujourd’hui encore, des victimes souffrent, et des réfugiés tentent de fuir.

Nous voulons entendre et faire entendre leurs voix et faire cesser cette violence.

Aujourd’hui, nous sommes pénétrés d’un fol espoir.

Aujourd’hui enfin, il y a des protestations, des voix qui s’élèvent, des aides qui s’organisent. Le silence et le consentement du monde ne dureront plus longtemps.

C’est en faisant la lumière sur les crimes du jihad du passé que les nations éclaireront le chemin des victimes d’aujourd’hui et arrêteront le bras de leurs bourreaux. Tout adhérent de Dhimmi-Watch reconnaît sans restriction comme crimes contre l’humanité :

  • toutes les discriminations, les persécutions et les massacres d’êtres humains en raison de leur foi, de leur croyance ou non-croyance, 
  • tous les trafics d’esclaves, notamment les traites dites orientale et occidentale.

Tout adhérent de Dhimmi-Watch combat les procédés idéologiques visant à faire accepter les lois de la dhimmitude dans des pays démocratiques, et notamment la négation ou la manipulation des faits historiques concernant les génocides (arménien, assyrien, juif, chrétiens …) et l’esclavage.