Le plan pour l’école des Frères musulmans, note de lecture


Lecture conseillée par Evelyne Tschirhart pour DhimmiWatch le 22 janvier 2021, concernant l’article de Florence Bergeaud-Blackler : « Le plan pour l’école des Frères musulmans » : dans la Revue des Deux Mondes de janvier 2021,

Dans cet article, l’auteur rappelle l’assassinat d’un professeur d’histoire : Samuel Paty, odieusement décapité à la sortie du collège de Conflans -Sainte-Honorine, où il enseignait. Selon l’auteur, ce geste était hautement symbolique. Quels sont les mobiles qui l’ont rendu possible ? par ailleurs, l’auteur rappelle que ces actes, s’ils ne relèvent pas tous de formes aussi extrêmes, sont de plus e plus nombreux, certains élèves de plus en plus nombreux refusent de suivre certains cours. Il s’agit là « d’une stratégie assumée, destinée à soustraire les enfants musulmans de l’enseignement public pour « édifier la personnalité de l’être musulman » 

            L’auteur indique que cet extrait provient d’un texte de l’Isesco document officiel de L’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture, l’équivalent de l’Unesco pour l’Organisation de la Coopération islamique. Elle ajoute qu’il a été publié à Doha (Qatar) en 2000, l’un des principaux financiers de la mouvance des Frères musulmans dans le monde.

Selon l’auteur, il s’agit d’un « système-islam totalitaire », mouvement né au 20ème siècle en Égypte contre la colonisation.

            Selon les islamistes, la conquête militaire est impossible à cause de la puissance technologique et économique de l’occident. Il s’agit donc de trouver un autre moyen afin que les musulmans ne soient pas phagocytés par l’occident impie et trouver une stratégie visant à protéger les jeunes vivant dans les pays occidentaux de l’influence délétère des mœurs occidentales. C’est pourquoi l’Isesco veut imposer ses exigences en matière d’éducation : 

« L’éducation des jeunes musulmans au cœur de la stratégie d’islamisation à l’extérieur du monde islamique. »

            « Les Frères musulmans vont mobiliser les arguments du droit international en les subvertissant pour convaincre les Occidentaux que les musulmans, en raison de leurs spécificités, ne sont pas assimilables, qu’ils ne leur apporteront que des problèmes s’ils persistent à ne pas prendre en compte leur singularité, notamment le fait qu’ils ont besoin d’être guidés par l’islam… »

On ne peut être plus clair ! « La laïcité est une entrave au développement de l’enfant musulman. »

            L’auteur explique très bien que la demande des pays musulmans est une injonction qui ne peut conduire qu’au séparatisme puisqu’il n’est pas question pour les musulmans de s’assimiler, et de justifier ainsi la préservation de l’identité musulmane et le droit à la différence en sa faveur.

            On comprend à cet égard que la question du blasphème soit centrale et du reste, la tuerie de Charlie, et celle, récente, de Samuel Patty, sont la preuve que les Frères musulmans veulent imposer leur vision du monde, selon Allah, et que le djihad devient alors l’arme fatale pour imposer des préceptes religieux dans le monde occidental.

            En conclusion, l’auteur nous invite à ne pas nous bercer d’illusion ; En effet, il s’agit bien d’un rapport de force qui nous est imposé et, comme le dit l’auteur : « Les assauts contre l’école ne sont pas des phénomènes isolés. Cette décapitation destinée à provoquer la terreur, cet acte hautement symbolique, n’est qu’un épisode d’une pression constante qui s’exerce sur     les institutions d’enseignement, les écoles et les universités, pour retirer les musulmans des lieux qui promeuvent les valeurs démocratiques. »

Conclusion : Un article intéressant car il attire l’attention du lecteur sur le texte de l’Isesco, inconnu du grand public. Cependant, on aurait aimé que l’auteur interroge les pays d’accueil qui obtempèrent aux exigences invraisemblables de l’islam totalitaire. Une autre politique serait possible. Pourquoi les gouvernements occidentaux cèdent-ils à l’islam contre leurs principes de laïcité ?  

Sur le même sujet, voir sur Dhimmi Watch : la stratégie de l’action culturelle islamique à l’extérieur du monde islamique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s