27 avril 2021: « esclavages occultés, déni d’universalisme », un colloque de Dhimmi Watch


Avec Ibrahima Abou Sall, Rachel Khan, Diagne Chanel, Alexandre Feigenbaum, présentation par Raphaël Jerusalmy.

L’image est un extrait d’une peinture de Diagne Chanel, une artiste engagée contre l’esclavage.

Diagne Chanel est une lanceuse d’alerte sur les sévices infligés aux Africains dans les pays arabes depuis 15 siècles. Elle rend hommage aux centaines de milliers, aux millions de jeunes hommes africains déportés dans l’esclavage transsaharien, morts durant la traversée du désert, sur la Route de Teggery. Cette route était jonchée de tant d’ossements humains qu’un voyageur aurait pu trouver son chemin en les suivant. Ceux qui arrivaient vivants devenaient des eunuques dans les harems du Moyen-Orient. Les filles étaient à la fois utilisées pour le travail domestique et pour l’esclavage sexuel. Cette situation perdure, comme l’a montré un reportage récent sur CNN. Pour un rapport complet sur le trafic d’êtres humains en 2020 dans le monde, voir « Trafficking in persons, 2020 report », du Département d’état américain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s