Vidéo conférence 27 avril 2021, « Esclavages occultés, déni d’universalisme »


Selon le New York Times[i], l’UNEF fait l’objet de virulentes attaques « dans une France qui a des difficultés à s’adapter aux changements sociaux en cours : sa pratique [celle de l’UNEF] consistant à restreindre certaines réunions aux minorités raciales pour débattre de discriminations. » Des réunions « non mixtes » permettraient aux femmes et aux minorités raciales de partager leurs expériences de discrimination.

Comme si des personnes blanches n’avaient pas de légitimité pour combattre le racisme, comme si elles restaient indéfiniment, de génération en génération, des oppresseurs et des esclavagistes. Comme si des Blancs ne savaient pas compatir avec des victimes. Comme si des Blancs ne pouvaient pas être eux-mêmes des victimes. Comme si des non-blancs ne pouvaient pas être des bourreaux. L’universalisme serait discrédité. Ces mouvements se prétendent « d’extrême gauche » et « antiracistes ».

Pourtant, des porte-parole de tels mouvements ignorent, voire occultent des racismes et crimes majeurs contre l’humanité : l’esclavage des Africains sub-sahariens dans les pays arabes, qui dure toujours et depuis 15 siècles, notamment en Mauritanie, en Libye et qui a fait près de 18 millions de victimes ; les persécutions infligées aux Juifs et aux Chrétiens sous le régime de la dhimmitude dans des pays islamisés : la quasi-totalité des Juifs ont été poussés à l’exode des pays islamiques au 20ème siècle ; des millions de Chrétiens sont victimes de persécutions extrêmes, notamment en Afghanistan, en Somalie, en Libye, au Pakistan, au Nigéria, en Irak, en Iran, au Yemen[ii] … Pourquoi l’extrême gauche détourne-t-elle le regard devant le racisme systémique qui sévit dans ces pays sous la jurisprudence de la dhimmitude ?

Cette occultation, cette indignation sélective sont-elles une course à la victimisation ? une machine idéologique utilisée pour saper les valeurs de la République et favoriser le séparatisme ?

Le 27 avril à 19h30 (heure de Paris), Dhimmi Watch donnera la parole à des témoins et des lanceurs d’alerte : historien, artistes, militants.

Un colloque par Zoom, avec Diagne Chanel, Alexandre Feigenbaum, Rachel Khan et Ibiraahiima Abuu Sal.

Pour recevoir les informations, s’abonner à https://dhimmi.watch/?blogsub=subscribed#blog_subscription-3

Pour s’inscrire au colloque, envoyer un courriel à
dhimmiwatch.2030@gmail.com
mentionnant votre nom, prénom et adresse email.
Un lien vous sera envoyé le 27 avril en milieu de journée.


[i] Norimitsu Onishi and Constant Méheut: L’Unef, un syndicat qui se place à l’avant-garde des mutations françaises ; New York Times, 4 avril 2021, traduction française https://www.nytimes.com/fr/2021/04/04/world/UNEF-discrimination-reunions-race.html

[ii] Portes Ouvertes : 309 millions de chrétiens dans le monde souffrent de très graves persécutions. Index Mondial de persécutions 2021, https://www.portesouvertes.ch/sites/default/files/flyer_a4_wwl_2021_ch-fr_final_web_inner_pages_only_1.pdf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s