Bonne nouvelle pour les chrétiens d’Irak : plus d’autonomie, moins de dhimmitude (CT)


Après la défaite de l’Etat Islamique Daesh en Irak, l’espoir renaît timidement pour les Chrétiens du Kurdistan Irakien. La dhimmitude imposée par Daesh a été si violente que la liberté a un goût de renaissance. Voici un article paru le 8 octobre 2021 dans Christianity Today (CT), traduction par Dhimmi Watch (AF).

Alors que les chrétiens d’Erbil [capitale du Kurdistan irakien] arrivent enfin à se gouverner eux-mêmes, l’archevêque catholique chaldéen Bashar Warda explique à CT comment ISIS a libéré les chrétiens de l’idée séculaire qu’ils sont des citoyens de seconde zone.
par Jayson Casper, 8 Octobre 2021; Christianity Today (CT)

Cette semaine, l’enclave chrétienne d’Ankawa à Erbil, la capitale du Kurdistan irakien, a été désignée par le Premier ministre de la région autonome comme district officiel doté d’une autonomie administrative. À partir de la semaine prochaine, les chrétiens éliront directement leur propre maire et seront en charge de leur sécurité, entre autres.

Le Premier ministre Masrour Barzani [Premier Ministre du GRK, Gouvernement Régional du Kurdistan Irakien] a qualifié Ankawa de foyer pour « la coexistence religieuse et sociale, et de lieu de paix ». L’archevêque Bashar Warda, archevêque catholique chaldéen d’Erbil, l’a qualifié de décision « importante » et « stratégique ».

« Notre confiance dans l’avenir du Kurdistan nous pousse à encourager les chrétiens non seulement à rester », a-t-il déclaré à la chaîne Kurdistan 24, « mais aussi à investir dans cette région ».

Ordonné prêtre en 1993, Warda a été consacré à son poste actuel en 2010. Avec l’hémorragie de chrétiens en Irak depuis l’invasion américaine de 2003, l’évêché de Warda dans la région autonome kurde est rapidement devenu un pansement providentiel.

À partir de 2014, l’Etat islamique Daesh a chassé les chrétiens de Mossoul et de leur patrie traditionnelle dans les plaines de Ninive, et des milliers de personnes se sont réfugiées à Erbil et dans d’autres villes du nord-est, mieux sécurisé. De 1,5 million de chrétiens en 2003, l’église catholique chaldéenne estime aujourd’hui une population de moins de 275 000 chrétiens.

Warda agit depuis longtemps pour inverser cette tendance.

En 2015, il a créé l’Université catholique d’Erbil et a coordonné l’aide humanitaire des gouvernements et des organisations caritatives. La situation s’est stabilisée après la défaite de l’Etat islamique en 2017.

Voir l’article original, https://www.christianitytoday.com/news/2021/october/iraq-christians-bashar-warda-erbil-ankawa-district.html

L’illustration représente des Chrétiens au Kurdistan, en 1873 (Wikimedia common Irakian Kurdistan Christians)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s