Le peuple juif ? « Inventé et nettoyeur ethnique… »


Article écrit pas Lucien Samir Oulahbib dans la revue Controverses, mis en ligne le 3 janvier 2021.

La connaissance de la dhimmitude permet de comprendre de nombreux conflits contemporains où sévit le djihad. Cess règles, établies par des légistes musulmans, prescrivent comment il faut humilier et persécuter les dhimmis, par définition inférieurs aux Musulmans. Les djihadistes ne peuvent accepter que des peuples dhimmis, comme Israël et le Cachemire, se soient affranchis de la domination islamique. Ils rejettent Israël non pas pour ce qu’il fait, mais pour ce qu’il est : un état de dhimmis, un état dhimmi. On ne négocie pas avec des dhimmis. On ne fait pas de paix avec des dhimmis.

Dans la propagande de BDS, par exemple, le péché originel d’Israël est « d’occuper » des terres « arabes ». Comprenez « de s’être affranchi de la colonisation islamique » : c’est tout simplement l’existence même d’Israël qui est contestée.

Des intellectuels israéliens comme Shlomo Sand ou Ilan Pappe abondent sur la délégitimation d’Israël. Le Français Roger Garaudy, qui s’était attaqué aux « mythes fondateurs » d’Israël, avait été récompensé par des dons financiers considérables de pays arabes. On ne sait pas si les motivations de Shlomo Sand sont similaires, mais la question pourrait être posée. Dans cet article, Lucien Samir Oulahbib procède à une analyse critique des thèses de Shlomo Sand. 

Lire aussi : Mireille Hadas Lebel, Le peuple juif et l’état d’Israël ont-ils été inventés ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s